Questionner les images

Comment peut-on analyser l’objectif et le sens qui se cache derrière une image ?

Questionner les images

 

Plan de cours [PDF]
Guide au personnel enseignant [DOC]
Fiche: Questionner les images (Secondaire) [PDF] [couleur]
Fiche: Questionner les images (Élémentaire) [PDF] [couleur]
Fiche: Feuille de travail (Secondaire) [PDF ] [couleur]
Fiche: Feuille de travail (Élémentaire) [PDF] [couleur]
Diapositives 1: Introduction [Google Slides]
Diapositives 2: Désinformation [Google Slides]

Aperçu

Les images ont une grande influence. Une image peut nous faire ressentir une émotion ou influencer la manière dont nous comprenons les individus, les enjeux et les événements. Plusieurs expressions reflètent l’impact que peut avoir une image – « Une image vaut mille mots » ou « Il faut le voir pour le croire. »

Contrairement texte, les images ont un impact immédiat et ne prennent pas beaucoup de temps ou d’effort avant qu’elles aient un sens pour nous. C’est dû à la force que les images exercent sur nos émotions que nous devons nous poser des questions à leur propos.

C’est pour ces raisons que les photos peuvent avoir une grande influence lors d’une campagne électorale et les équipes de campagne passent de longues heures à travailler sur les séances photos. À l’ère des médias sociaux, façonner la bonne image est encore plus important car les politiciens peuvent connecter directement avec les électeurs, sans avoir uniquement besoin des médias traditionnels.

Le pouvoir émotionnel des images prend toute son importance lorsqu’il s’agit de répandre des fausses informations et de la désinformation. La fausse information est une information erronée qui n’a pas pour but de causer préjudice alors que la désinformation est la création et le partage délibérée d’informations qui peuvent causer préjudice.

L’image hors contexte est un type commun de fausse information ou de désinformation. Une image est prise hors contexte lorsqu’une image réelle est mise à coté d’une affirmation fausse afin d’induire en erreur l’audience qui regarde l’image.

Même lorsque les images ne sont pas utilisées de manière malicieuse, on peut trouver des informations très utiles en les analysant. Il n’existe pas d’images totalement neutres puisque chaque choix derrière sa création a un impact sur la manière dont l’audience interprètera l’image.

Même le photojournalisme qui cherche à informer les gens sur les nouvelles implique une série de choix qui affectera la compréhension d’un événement. Le choix de sujet, d’angle, d’éclairage et de distance créera un message ou une émotion spécifique.

Les choix éditoriaux auront aussi un impact sur la signification d’une image ; Un éditeur en chef choisira une image à publier parmi une liste d’images, ajoutera un titre et une légende pour aider l’audience à mieux comprendre la signification de ce qu’elle voit et qui a été dictée par l’éditeur. 

De la même manière, vos égo-portraits réussis et ratés sont tous des images de vous, mais vous faites un choix sur lesquels vous publiez et les légendes expliqueront comment interpréter la photo.

Vérification des faits (1/3)

Vérification des faits (2/3)

Vérification des faits (3/3)

Les fausses nouvelles et la vérification  | Journalisme