Les fausses nouvelles et la vérification 

Il existe énormément de fausse information sur internet, ce qui crée un problème appelé la pollution informationnelle. La première étape essentielle pour ne pas être dupe est d’être conscient des différents types de fausses informations et des raisons qui motivent la diffusion de fausses nouvelles. Cette section contient de nombreux conseils, outils et stratégies pour vérifier l’information sur Internet et évaluer la crédibilité des sources et des affirmations.

Leçon 7 : Fausses nouvelles et vérification des faits

Téléchargements

Plan de cours (Word)
Diapositives (PPT)
Fiche 7.1 – Outils et stratégies pour vérifier les faits (Word)
Fiche 7.2 – Devenir un vérificateur de faits (Word)

Vidéo 1

Vidéo 2

Vidéo 3

Aperçu

Les fausses nouvelles ne sont pas un nouveau phénomène. Il y a près de deux siècles, le premier journal de masse a créé une série en six parties sur la vie sur la lune, supposément visible grâce à un nouveau télescope scientifique. Les gens ont adoré. L’une des citations les plus célèbres est une « fausse nouvelle » – Marie Antoinette n’a jamais dit « Mais qu’ils mangent des brioches ! ». L’histoire est remplie de canulars et de fausses informations que l’on croit vraies.

C’est le contexte qui est différent aujourd’hui. Le monde en ligne est assez nouveau et d’une complexité incroyable. Il y a une quantité infinie d’information sur une variété de plateformes en ligne qui souhaitent obtenir notre temps et notre attention. Les ordinateurs décident ce que nous voyons et le contenu est souvent présenté selon ce qui est populaire plutôt que fiable.

Les publications au sein d’une plateforme de média social ont tendance à se ressembler les unes aux autres et il peut être difficile de trouver d’où provient l’information et si elle est crédible. L’information est aussi conçue pour être partagée et donc de la fausse information peut se propager très facilement, surtout quand personne ne surveille les faits.

La fausse information en ligne est souvent connue sous le nom de « fausses nouvelles » ou « Fake News ». Le terme est un raccourci pratique pour décrire une variété de réalités, mais a le défaut de ne pas être très précis. Les « fausses nouvelles » peuvent décrire une quantité importante de contenu erroné – d’un meme qui contient une fausse déclaration aux informations médicales erronées ou encore de la désinformation propagée par des gouvernements étrangers afin de prôner un agenda politique. Le terme est aussi utilisé par certains politiciens afin de moquer les médias d’information avec lesquels ils sont en désaccord, ce qui ajoute à la confusion du public sur l’utilisation du terme.

Les experts étudient l’information erronée en ligne préfèrent à appeler le problème du « chaos informationnel » ou la « pollution informationnelle ».

La pollution informationnelle, aussi appelée l’infopollution, s’est retrouvée dans les nouvelles dès l’élection présidentielle américaine de 2016, lorsque l’on a découvert que le gouvernement russe avait coordonné une campagne de propagande sur les médias sociaux, dans un effort d’ébranler le processus démocratique. Les États-Unis n’ont pas été les seules cibles. La recherche montre que les campagnes de désinformation ont ciblé 39 pays dans les dernières années et les experts croient que l’élection fédérale du Canada de 2019 pourraient aussi avoir un impact.

Ce n’est pas toute la mauvaise information en ligne qui a été créée à des fins aussi dramatiques. Il y a différents types de fausses informations les raisons pour lesquelles elles ont été créées et partagées varient également.

La raison principale, pour laquelle l’information erronée est créée, est financière. À chaque fois que vous cliquez sur un lien et consultez une page, la personne qui possède le contenu est payée. Le coût par clic ou publicité vue est faible, mais la peur ou l’excitation sont aussi des moteurs puissants[3].

Le contenu visuel passe également sous notre radar plus facilement que l’information écrite, puisque nous avons tendance à être moins critique des images que des mots. C’est également le cas pour ce qui nous fait rire et c’est pourquoi les memes sont une manière facile de partager de la fausse information.

Le problème survient lorsque la pollution informationnelle ne nous permet pas d’identifier immédiatement ce que nous voyons en ligne et d’évaluer si la source est fiable, véridique, quelle est son origine et pour quelle raison elle a été créée.

La pollution informationnelle pose une menace sérieuse pour la démocratie. Les fausses informations peuvent avoir une influence négative sur les points de vue et les décisions politiques. C’est particulièrement inquiétant lors des élections. Il y a aussi un risque que les gens ne savent pas à quoi croire et qu’ils deviennent cyniques et ne fassent plus confiance à aucune source.

Il y a de nombreuses personnes qui travaillent à trouver des solutions à ces problèmes, mais cet enjeu est aussi de plus en plus complexe puisque cette technologie devient plus sophistiquée. Cet enjeu en constante évolution doit être abordé de nombreux points de vue.

Être en mesure de déterminer, en ligne, ce qui est un fait et ce qui est fictif est devenu une compétence citoyenne essentielle dans le monde digital. Nous devons réfléchir de manière critique à ce que nous voyons en ligne, apprendre les outils qui nous permettent de vérifier l’information, développer l’habitude de vérifier les histoires et les affirmations et établir une liste de sources crédibles et fiables.

Leçon 8 : Vérification

Plan de leçon (Word) 

La vérification des faits consiste à enquêter sur un fait ou une affirmation précis. Alors que la vérification en générale inclus la vérification des faits et demande l’exactitude globale des faits ou affirmations.

Il n’existe aucun moyen unique d’évaluer la crédibilité de l’information en ligne, chaque cas sera différent. L’important est de comprendre le nécessité de la précision et de savoir comment l’évaluer. Pour la vérification des faits, il est important d’être dans un état d’esprit critique et d’avoir un scepticisme sain.

Lorsque tant d’information sont fausses, il peu être tentant de rejeter toutes les informations comme étant toutes suspectes mais c’est un erreur et un danger. La démocratie repose sur une citoyenneté informée. Pour être informée, nous devons avoir confiance en quelque chose. Il faut donc déterminer si ce que l’on voit en vaut la peine.

Vidéo 1

Vidéo 2

Vidéo 3

Vidéo 4

Internet | Journalisme